Vulnérabilités résidentielles et vie dans la rue – Compte-rendu

Béatrice Mésini (en collaboration avec Assaf Dahdah, Laurence Pillant, et l’Observatoire Asile de Marseille) nous a présenté certains résultats d’une enquête réalisée en 2017-2018 reposant sur les témoignages de 41 demandeur.se.s d’asile et de 19 accompagnants de structures d’accueil. Sa présentation évoque les vulnérabilités lors des parcours erratiques mais aussi la vulnérabilité au terme du voyage (liée à aussi bien à l’insuffisance de l’aide matérielle d’accueil qu’aux atteintes morales et psychiques de la suspicion et du rejet), ainsi que la question de l’hospitalité en montrant comment les citoyens et les associations tentent de suppléer aux carences d’État.

Elisabetta Rosa nous a ensuite exposé quelques unes des réflexions de la recherche qu’elle mène sur les pratiques spatiales des personnes sans-abri et les transformations de la ville à Bruxelles. Après être revenue sur les approches théoriques de la vulnérabilité et des femmes sans-abri, elle nous a présenté le parcours de trois femmes “en quête de différences”.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search