Quelle place pour les plus vulnérables ? De la “ville dissuasive” à la “ville solidaire” – Journées d’études – 5 et 6 décembre 2019

Journées de l’habiter – Amiens – 5 & 6 décembre 2019

Logis du Roy, Salle du Sagittaire

Passage du Logis du Roi, 80000 Amiens

Programme provisoire (18/11/2019)

Jeudi 5 décembre 2019

8h45 : Accueil

9h00 : Ouverture des Journées par Marie-Françoise Montaubin, VP Recherche de l’UPJV, et Sophie Chevalier, Directrice de l’UE 4287 Habiter le Monde

Présentation du REHAL (Réseau-Habitat-Logement) et de l’atelier « Vulnérabilités résidentielles » par Béatrice Mésini (CR CNRS) et Nadine Roudil (PR ENSA Paris Val de Seine)

Introduction des journées d’études (Marie Chabrol et Lucie Bony)

1. Enjeux épistémologiques et théoriques

Discutants : Lucie Bony  et Nadine Roudil    

9h30 : Alexa Färber (Wien Universität) : « Etudier les villes au prisme de la notion de promesse »

10h15 : Max Rousseau (CR Cirad) : « Entre entreprenaurialisme et alterpolitiques : les villes en déclin à la croisée des chemins »

11h-11h30 : Échanges avec la salle et pause

11h30 : Mathieu Van Crieckingen (Université Libre de Bruxelles) : « Entre relégation, convoitises et ressources : voir les quartiers populaires anciens comme un champ de bataille ».

12h15-12h30 : Échanges avec la salle

12h30-13h45 : Déjeuner

2. Politiques publiques

Discutants : Elise Roche et Pierre-Jacques Olagnier

13h45 : Cécilia Comelli (CNRS, UMR Passages) : « Les usagers de drogues en ville, des habitants aux prises d’une politique à la fois sécuritaire et sanitaire »

14h30 : Camille Gardesse (UPEM) : « Les effets des politiques de dispersion sur les conditions résidentielles de personnes migrantes : hospitalités et vulnérabilités en villes petites et moyennes »

15h15-15h30 : Échanges avec la salle et petite pause

15h30 : Marie Chabrol (MCF UPJV), Caroline Rozenholc (MCF ENSA Paris Val de Seine) et Yannick Henrio (Paris 8) : « Lorsque les associations viennent pallier les pouvoirs publics dans la lutte pour le logement »

16h15 : Pierre Eloy (Paris 1/INED) : « Héberger les vulnérables, éloigner les indésirables. Trajectoires de prise en charge des familles immigrées sans abri à Paris  »

17h : fin de la première journée

19h00 : Dîner pour les participants – Brasserie de l’Horloge

Vendredi 6 décembre 2019

8h45 : Accueil

3. Acteurs, lieux et expériences

Discutantes : Aline Hémond et Béatrice Mésini

9h : Claire Lévy-Vroelant (PR Paris 8) : « Les paradoxes d’une hospitalité inhospitalière : le système de l’hébergement d’urgence en France »

9h45 : Pauline Baecquaert (ULB), « Les visages de la vulnérabilité hydrique aujourd’hui à Bruxelles : le visible, l’invisible et le potentiel »

10h30-10h45 : Discussion + pause

10h45 : Elisabetta Rosa (Université Catholique de Louvain) : « Habiter “sans-abri”. Parcours et récits de femmes entre la rue, la ville et le logement (Bruxelles, 2017-2019)  »

11h30 : Clara Piolatto (UMR Lavue) : « Humaniser des centres d’hébergement : un travail d’architecte »

12h15-13h15 : déjeuner

4. Perspectives de pays du Sud

Discutants : Sophie Chevalier et Anne Bouhali

13h15 : Judicaëlle Dietrich (MCF Lyon 3) : « Mobilisations et démobilisations dans deux quartiers de la métropole de Jakarta (Indonésie). L’informalité ressource ou limite de la “ville solidaire” néolibérale  »

14h : Cornelia Eckert (PR Université Fédérale du Rio Grande du Sud, Porto Alegre, Brésil) « Habiter : la vulnérabilité urbaine vue du Brésil »

15h45 : Échanges avec la salle et conclusion

15h : Fin des journées d’étude


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search